23 mars 2013

Pas de bol… pour un retour, j'aurais préféré autre chose…

Imagine: ta douce bénéficie d'une semaine supplémentaire de vacances pour "bons services rendus", ça tombe bien, on avait prévu un petit week-end à Madrid pour son ...xyzantième anniversaire, on va donc pouvoir prolonger, et pourquoi pas l'Andalousie finalement tant qu'à faire… alors va pour une semaine en Andalousie, ça nous fera un petit avant-goût de printemps, l'Andalousie, tu penses… Donc tu es là, en Andalousie, tu avais pensé soleil mais tu hérites pile-poil des quatre ou cinq jours de pluie que ce coin de péninsule se ramasse en février, et pas seulement la pluie, le brouillard aussi, et le froid pendant qu'on y est, jusqu'au gel, si si, gratter les vitres de la voiture à 8 heures du matin à Grenade j'imaginais pas ! Bon, c'est beau quand même, l'Andalousie dans la peuf, on va pas chipoter.
Le truc pas prévu: une bête chute en milieu de semaine, à Jerez de la Frontera, tout près de Cadix (ah, la belle…) en me tordant la cheville sur des pavés, autour d'une foutue église dont on venait de se rendre compte qu'on pouvait même pas aller visiter vu qu'elle est en restauration… bon apparemment c'est pas trop grave, je me relève (disons qu'on m'aide à…), la paume des mains qui brûle, on se pose sur une terrasse, nettoyage des mains où il y a plein de petits gravillons incrustés, on se boit un coup, tiens c'est bizarre cette sensation dans le bras, ou dans la manche plutôt, un truc qui coule, tiens mais c'est bien sûr, c'est du sang, qui sort du coude, ben ça alors ! Nettoyage, désinfection, pansement (ma douce cache tout ce matos dans sa musette, qu'est-ce qu'elle est bien, ma douce…), et nous voilà partis pour de nouvelles aventures.
Re-terrasse, au soleil (tiens, c'est l'exception…), paella, puis départ pour Carmona. Le coude me fait un peu mal, normal avec une secouée pareille, mais rien de cassé, quelques anti-inflammatoire, un peu de contre-douleurs et il n'y paraîtra plus, on va pas se décourager pour si peu.
Je passe sur les détails, sur les petits coups de fièvre en soirée les jours suivants… Le dimanche, retour au bercail, tant mieux, je commence à m'inquiéter, quand même c'est pas normal ces douleurs, et ces rougeurs aussi sur le bras, grosse gamberge dans l'avion, et je me dis qu'un petit tour aux urgences du CHUV avant de regagner le home sweet home serait éventuellement une bonne idée. Gare de Lausanne, valises en consigne, métro direction CHUV, quatre heures plus tard: bloc opératoire !!! Verdict: bursite, grosse infection de la peau et du système lymphatique. Et cette question lancinante: sur quoi ai-je bien pu m'exploser le coude, alors que je suis tombé en avant sur les mains ? Après mûre réflexion: sur mon téléphone portable, dans la poche de mon pantalon !
J'avais tout imaginé des dangers potentiels du téléphone portable, rayonnements malveillants, micro-ondes sournoises, mais se retrouver à l'hôpital simplement parce qu'on tombe dessus, là, je dois dire…

Posté par Vertumne à 11:54 - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur Pas de bol… pour un retour, j'aurais préféré autre chose…

    Pas de bol en effet et apparemment , plus de mal que de peur ...
    Comme quoi il ne faut jamais négliger ce qui peut nous paraitre au départ, juste une chute anodine

    Posté par Ombre du vent, 23 mars 2013 à 21:52 | | Répondre
    • Bonsoir Ombre… vous existez toujours… apparemment moi aussi…

      Posté par Vertumne, 24 mars 2013 à 19:28 | | Répondre
  • Tu sais que c'est très dangereux de mettre son téléphone portable dans sa poche de pantalon ?!

    Posté par Praline, 24 mars 2013 à 21:22 | | Répondre
    • Ouais, il me semble l'avoir lu ailleurs aussi !…

      Posté par Vertumne, 25 mars 2013 à 09:26 | | Répondre
Nouveau commentaire