25 janvier 2012

Putain de moto…

Revenir ici, discrètement, comme si je n'étais pas "chez moi"… Pour dire ma tristesse, peut-être aussi ma colère parce que je ne m'imaginais pas qu'il disparaîtrait de cette façon. Le cinéaste mélancolique poète de la lenteur, du gris, de la brume, du temps qui passe, obsédé par le thème de la frontière, Théo Angelopoulos a bêtement été renversé par un motard. On ne verra donc pas L'Autre Mer…  
Posté par Vertumne à 18:19 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

24 novembre 2010

Mourir en novembre

Au petit matin, il y a d'abord eu cet oiseau, et son chant à mon réveil, modeste, discret, presque incongru en de telles aubes que l'on sait faites de silences, de brumes, d'ombres froides ou d'humides clartés. Puis il y a eu ce numéro, bien connu, affiché sur le téléphone dès la veille au soir, puis ce message, dont on devine la teneur dès les premiers mots, les premiers souffles, parce que ce n'est pas inattendu, parce que ça allait arriver, peut-être dans un mois, dans un an, de toute façon trop tôt, puis la vraie douleur de... [Lire la suite]
Posté par Vertumne à 17:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 novembre 2009

De plus en plus pesant…

Il est de plus en plus pénible de vivre dans ce pays. Le sentiment d'oppression que nous impose, depuis si longtemps, une bande d'extrémistes sous l'appellation d'UDC («Union démocratique du centre»… cherchez l'erreur !) devient irrespirable. Voilà le prix de notre démocratie et de nos institutions…Une consolation ? Vivre dans un des trois seuls cantons et demi qui ont refusé cette initiative populaire insensée.
Posté par Vertumne à 16:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 avril 2009

Mort d'Haller, merde alors…

Il avait cotoyé les plus grands… Marlène Dietrich, Michel Simon, Brel, Barbara…Il disait de lui qu'il était un "mélancomique". En 1970, il avait créé ce spectacle hallucinant intitulé «Et alors…» (extrait). Tristesse… Mon "panthéon" se rétrécit inexorablement. Et rien ni personne n'est vraiment remplacé, par les temps qui courent…
Posté par Vertumne à 22:16 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
17 février 2009

Des coups de pied au cul qui se perdent…

Or donc, interrogé à propos de qui vous savez, Jacques Seguela a affirmé il y a quelques jours: «Si à cinquante ans on n'a pas de Rolex, on a quand même raté sa vie !…»Quel sang froid !!!Merci à Audiard d'avoir dit avant lui: «Les cons ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnait.»
Posté par Vertumne à 09:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
28 janvier 2009

"Dessiner le monde de l'après-crise"…

… c'est le but des participants au World Economic Forum de Davos. Le problème, c'est que ces participants, ce sont en majorité ceux qui n'ont rien senti venir en 2008, et qui n'ont toujours rien pigé en 2009… (Voir à ce sujet l'excellent édito de Gaëtan Vannay sur Signature.)On vit une époque formidable, comme disait Reiser !…
Posté par Vertumne à 21:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

03 juillet 2008

Il doit toujours y avoir une erreur…

Ingrid Betancourt enfin libre ! Il y a une semaine, en proposant mon petit jeu, je ne pensais pas autant friser l'actualité par anticipation…Poursuivons-le, ce jeu: ce matin, sur Actualités Google, le résultat du match Betancourt-Bruni est de 1787 contre 1981.Encore étonnant, non ?
Posté par Vertumne à 11:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 juin 2008

Cherchez l'erreur… (y'a erreur ?)

Le jeu est amusant.Sur Actualités Google, faites deux recherches: une première pour "Ingrid Betancourt", une seconde pour "Carla Bruni". Vous obtiendrez 660 pages dans le premier cas, 2205 dans le second. C'est le résultat du match entre une otage que l'on donnait pour mourante il y a quelques semaines et une première dame de France sur le point de sortir son CD.Etonnant, non ?
Posté par Vertumne à 09:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
12 juin 2008

La peau de chagrin se rétrécit un peu plus…

Franchement, je ne pensais pas que ma récente et dernière contribution publiée dans le site-atelier d'écriture Paroles Plurielles, aujourd'hui défunt, serait aussi prémonitoire. Imaginez: j'y envisageais l'abandon définitif de la littérature et du livre par les médias !…Eh bien l'actualité télévisuelle me donne raison: l'excellente émission de France 5, le Bateau-Livre de Frédéric Ferney, ne sera pas reconduite à la rentrée. Trop élitaire pour certains, semblerait-il. Misère… Bon, on pourra dormir un peu plus longtemps le dimanche... [Lire la suite]
Posté par Vertumne à 14:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 mai 2008

Douceur de vivre…

La honte birmane: quelques militaires aux pantalons bien plissés et des cadavres gonflés stagnant dans les marais… L'horreur chinoise: les membres désarticulés d'enfants émergeant des décombres de leur école… L'illusion cannoise: le vieux et magnifique Richie Havens éructant son Freedom devant un parterre de seins siliconés… Et, en plus, un printemps qui ne se fait pas…
Posté par Vertumne à 15:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]